Bref. J’ai peut-être un problème.

L’écriture. Ce truc mi-ange, mi-démon. Cette capacité remarquable qu’ont les hommes d’aligner des mots les uns à la suite des autres, formant ainsi des phrases ayant un sens. Mais, c’est ce sens qui me gène et que je ne comprends pas. Pourquoi telle phrase serait-elle plus sensée qu’une autre ? Pourquoi cet homme, plutôt qu’un autre serait-il plus apte à marier la plume sans forcer et ainsi, l’adopter et la chérir jusqu’à la fin de sa vie ?

Pour ma part, il n’y a aucun écrit qui ait plus de valeur qu’un autre. Loin de moi l’idée que tout s’équivaut…Mais, la certitude que chaque plume posée est une richesse.

Au fond, c’est une idée banale qui traverse l’esprit d’une jeune fille. Une idée anodine pour certains et intéressante pour d’autres. C’est ce que j’aime. La différence. Le fait d’aimer une chose qu’une autre personne n’aime pas. Et parfois même, forcer son âme, son esprit à détester quelque chose pour faire comme tout le monde. Juste pour avoir la sensation de faire partie de la majorité et donc, à ce qu’il paraît, des gens normaux. Mais, depuis longtemps déjà, j’ai dépassé ce stade et j’ai demandé pardon au deuxième groupe existant mais invisible aux yeux de la société. J’ai travaillé pour me faire pardonner et ces insensés m’ont accordé une chance. Je suis une part importante de leur composition. J’ai divorcé avec la majorité pour aimer la minorité à mes risques et périls.

Nuits et jours, je mange et je vis d’écriture. Je pourrai, si le temps me le permettait, passer mes heures dans ses bibliothèques publiques en écoutant des vieux sons démodés d’une ancienne époque. Ensuite, grâce au fameux « Abracadabra » faire apparaître l’auteur et discuter avec lui de son imagination, de ses idées. L’un en aurait sûrement marre de moi et irait profiter de sa richesse… Tandis que l’autre,curieux de ma personne essayerait de répondre à mes questions sans pour autant cesser de penser qu’il me manque peut-être quelque chose, quelque part, dans mon cerveau.

Le cerveau ou ce que moi j’appelle « boite magique »… Cette boite qui, lorsque tu l’ouvres, t’offre et te fait découvrir des choses que tu n’imagines même pas. Elle est grande, majestueuse et particulière. Personne ne possède la même boite magique qu’un autre. C’est juste que certains cadeaux se trouvant chez l’un correspondent à ceux d’un autre sans pour autant qu’il y ait une ressemblance complète, intégrale. Par exemple, il m’arrive d’avoir la nette impression que les arbres essayent de nous parler. Oui, tu as bien lu…Les arbres. Tu sais, lorsque le vent s’amuse à faire danser les feuilles… Lorsque l’arbre bouge son corps dans un certain rythme en ayant au préalable demandé à son voisin d’adopter la même attitude… Là, mes yeux, automatiquement, dans un réflexe, se ferment et se laissent guider par le rythme et la mélodie imaginaire qui se dégage de ses grands « hommes » aux savoirs illimités.

Bref. J’ai peut-être un problème.

 

 

 

– Image : Ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s