J’ai entendu.

J’ai entendu l’histoire d’une tromperie,

Et, vu deux corps exploser devant moi,

Les couleurs qui se mélangeaient n’étaient pas belle,

Une explosion féroce, peu artificielle.

J’ai entendu l’histoire d’une tromperie,

Et, vu deux regards se faire face,

Des cris ont retentit, et un visage dans la glace

J’ai entendu l’histoire d’une tromperie,

Et, une porte claquer dans un élan sauvage,

Des pas rapides s’imposer, sur un trottoir.

J’ai entendu l’histoire d’une tromperie,

D’une idée de partir, d’une idée de n’plus être.

J’ai entendu l’histoire d’une tromperie,

Eclater dans ma gueule sans rien demander,

Eclater dans le noir, en dessous d’un arbre.

Et, un chien répondre dans un aboiement féroce,

Et, la pluie se mélanger aux larmes versées.

J’ai entendu l’histoire d’une tromperie,

Qui inquiètent les proches timides d’entamer,

Un souvenir, timide d’énerver, timide d’aggraver.

J’ai entendu l’histoire d’une tromperie amère,

D’un cœur brisé, d’un cœur oublié,

D’un cœur resté, dans le noir,

Seul, dans un parking.

 

 

– Image : Ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s