Le rêve Américain.

1492… Merci Christophe ! Continent en puissance, idolâtré par tous les rêveurs géants.

Ferme les yeux comme moi, et laisse-toi guider par ce vent Américain.

Sur mes épaules, une longue veste m’accompagne dans mon voyage incertain. Je marche sans savoir ou aller dans mon rêve en attendant la réalité. J’anticipe les évènements, je propose au président des projets qui me plaisent…

Dans mon sac à dos, j’attrape cet appareil qui me à capturer et me lance à la recherche de toutes formes de beautés timides. Il y en a plein ici, c’est sûr.

Je passe devant les jumelles qui grandissent aujourd’hui et  je salue la statue dans un signe de la main . C’est grand, c’est beau, c’est géant.

Les bâtiments font l’amour au ciel, les hommes se frôlent chaque jours et les couleurs se mélangent sous mes yeux. Je reste sans voix, stupéfaite.

Au bout de la rue, dans un vieux bistrot, de jeunes filles entourent un micro dans un refrain. Elles sont belles et élégantes dans leurs robes. Sur la même scène, dans un coin, un homme me tourne le dos balançant ses épaules de gauche à droite en chantant : Hit the road Jack and don’t you come back no more, no more, no more, no more , Hit the road Jack and don’t you come back no more.What you say?   Quelle Classe !

Droit devant moi, un jeune homme adossé au comptoir observe mon corps bouger sur la chaise. Il m’invite à danser.

Ça Jazz, ça swing.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s