L’eldorado.

Moi, jeune Africain, j’ai pris une décision
Celle de partir, de faire face à ma mission
Moi, jeune Africain sur ce continent qui est le mien
Je ne vie que de crainte traité comme un chien.

L’Europe est mon territoire d’espoir,
En ce lieu je compte travailler au risque de ne plus m’assoir
Europe mon territoire,
Laisse-moi venir à toi, laisse-moi y croire

Au revoir maman, au revoir papa
Un jour je reviendrai, ne vous inquiétez pas
Approchez que je vous serre contre moi,
N’ayez pas peur, gardez la foi.

Embarqué sur ce bateau
Je me sens confiant comme à l’époque du berceau
Je ne cesse d’observer mes voisins
De les entendre partager leurs rêves incertains

Je n’ose me prononcer en cette matinée,
Où à mon réveil, l’équipage s’est tiré
Je n’ose me prononcer en cette matinée,
Interminable attente et destiné

Vers toi Europe j’avancerai à toute allure
Quitte à combattre cette mère nature.
Vers toi Europe tant idolâtrée
Gonflé d’assurance, prêt à batailler

Les secondes passent,
Les minutes nous chassent,
Voilà des heures que nos espoirs se lassent…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s