On essaye : sensualité (1).

  1. La caresse sur ma nudité me chantonne aux oreilles

Les plus belles mélodies qu’un homme me conseille

J’écoute et j’avale chaque note du piano

Je déguste, j’apprécie chaque moment du Beau.

Pareil moment me semble éternel,

Imaginaire, extraordinaire mais tellement ordinaire

Trop d’manettes sont frôlées par ces actionnaires

Trop d’femmes sont touchées par la crise alimentaire.

Je te parle du moment que j’appelle « extraordinaire »

Celui qui manque au fond aux éternels célibataires

Celui qui se lit dans les yeux d’un centenaire

Celui qui déguste la douceur de la chair.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s